PreciDIAB

BARIA-UP : Parcours innovant pour le patient opéré d’une chirurgie de l’obésité

Pour la première fois en France, un parcours coordonné et personnalisé, aligné sur la feuille de route obésité des pouvoirs publics, va être proposé pour des patients suivis d’une chirurgie bariatrique à Lille, Lyon et Toulouse. Une innovation organisationnelle rendue possible grâce à la Loi de Financement de la Sécurité Sociale pour 2018 qui a introduit, en son article 51, un dispositif permettant d’expérimenter de nouvelles organisations en santé reposant sur des modes de financement inédits.

 

Indiquée en deuxième intention après échec d’un traitement médical, pour les patients présentant une obésité sévère, la chirurgie bariatrique a connu une progression importante avec environ 50 000 opérations réalisées en France en 2018. Cependant, le suivi à long terme reste très insuffisant avec 1 patient sur 2 perdus de vu à deux ans, avec un risque important de complications, de reprise de poids et de récidive des comorbidités.

Pour tenter d’augmenter à 80% le taux de suivi à deux ans, les CHU de Lille, de Toulouse, et HCL de Lyon, avec les Soins de suite et de réadaptation (SSR) de Villeneuve d’Ascq, de Korian les Lilas Bleus et de la Clinique de Bondigoux ainsi que le Collectif National des Associations d’Obèses (CNAO) innovent, à travers le projet BARIA-UP, dans l’organisation du parcours d’accompagnement du patient obèse en amont et en aval de la chirurgie bariatrique par filière de suivi dédié. « Le parcours se veut éducatif coordonné, standardisé et reproductible. Il sera lancé au second semestre 2021 et coordonné au sein de chaque région par un binôme « Centre Spécialisé de l’obésité (CSO) et SSR ». Il se compose de séances collectives pluridisciplinaires en pré et post-opératoire pendant une durée de 5 ans. Les patients dit « complexes » auront également accès en plus à des consultations individuelles personnalisées. Durant toute la durée de l’expérimentation, le CNAO portera la voix des patients, l’atteinte des résultats qui importent aux patients étant un facteur clé de succès de Baria-up. » précise le Pr PATTOU, coordonnateur pour le CHU de Lille.

D’un point de vue financier, le projet consiste à mettre en place un paiement au forfait qui permet de rémunérer l’ensemble des acteurs de la prise en charge avant et après la chirurgie de l’obésité, sans reste à charge pour le patient. Baria-up inclut également une rémunération au résultat. 

Plus d’infos

Rédaction par: Alexandra PREAU
CHU de Lille – service Communication Recherche & Innovation