• +33 (0)3 74 00 81 00

  • philippe.froguel@cnrs.fr

  • PreciDIAB, Pôle Recherche,
    1 place de Verdun 59045 Lille Cedex - France

Portrait des acteurs de PreciDIAB – Interview de Charlotte Cordonnier


Charlotte Cordonnier :

Neurologue au CHU de Lille et chercheuse à l’Inserm

Le Pr Charlotte Cordonnier nous explique son implication dans le Centre National PreciDIAB en tant que neurologue œuvrant à la prévention des comorbidités chez les patients diabétiques.

 

 

 

 

« Pourquoi, en tant que neurologue, avez-vous choisi de vous impliquer dans le Centre National PreciDIAB ? »

Je suis neurologue et je soigne des patients victimes d’accidents vasculaires cérébraux. Parmi les patients que nous prenons en charge en urgence, un tiers d’entre eux sont diabétiques ; de ce fait leur pronostic est plus sévère. Pourtant, aujourd’hui encore, la prise en charge des patients diabétiques est la même que pour les patients qui ne le sont pas. Or, il est probable que certaines maladies, et notamment dans ma spécialité, la maladie cérébrovasculaire est différente chez ces personnes diabétiques. Personnaliser les prises en charge en fonction des caractéristiques des patients est l’un des éléments clés de l’amélioration de nos pratiques médicales.

« Quels sont les projets que vous allez mener au sein du Centre National, et quels sont leurs objectifs ? »

Les diabètes ont des conséquences sur le cerveau, les nerfs, le cœur, les reins, les yeux, et de nombreux autres organes. Dans un premier temps, nous rassemblons dans PreciDIAB des médecins spécialistes de toutes ces complications. Il est rare d’avoir une approche aussi multidisciplinaire, et c’est là l’une des forces majeures du Centre National. Comprendre ce qui mène aux complications liées aux diabètes permettra dans un second temps de développer des stratégies de prévention et de protection de ces organes si importants que sont le cerveau et le cœur.

« Quels sont les moyens envisagés pour atteindre vos objectifs ? »

Nous allons tout d’abord créer des cohortes de patients diabétiques. Nous explorerons finement et de manière non invasive, le fonctionnement de leurs cerveaux et de leurs cœurs en les comparant à des patients non-diabétiques. Par exemple, l’exploration du cerveau consistera en une évaluation des fonctions cognitives (la mémoire visuelle ou verbale, le langage, l’écriture, la lecture, le calcul, l’attention, etc.). Une évaluation de la morphologie du cerveau se fera grâce à une IRM cérébrale et son fonctionnement grâce à une IRM fonctionnelle. Ces observations permettront, à terme, de repérer les facteurs favorisants les complications du cerveau (AVC ou troubles de la mémoire). Ainsi, nous pourrons ensuite passer à la seconde étape qui sera d’évaluer dans une étude clinique de nouvelles stratégies de prévention spécifique aux patients diabétiques.

Promouvoir cette approche clinique multidisciplinaire et préventive au sein de PreciDIAB est une aventure passionnante.

©Eurasanté Copyright 2017. All rights reserved.